Le plus court chemin vers le bon vin

Se lancer dans l’ouverture d’un commerce n’a que des avantages. Les épiceries fines ont d’ailleurs le vent en poupe depuis ces dernières années. Entre les produits qualitatifs, la proximité avec les clients et la bonne rentabilité de ce secteur d’activité, les géants de l’agroalimentaire ont du souci à se faire. Voici notamment les clés pour ouvrir une épicerie fine et réussir le lancement de son commerce.

Trouver un concept innovant

Avant de se lancer, il est intéressant de définir le concept que l’on souhaite apporter à son projet. Comme la concurrence dans ce secteur est assez rude, il faudra essayer de proposer un style différent, que ce soit dans l’agencement des locaux, dans la mise en place de la campagne de communication ou encore de la mise en place d’engagement éthique. L’idée est de se démarquer au mieux des autres boutiques afin d’attirer et de fidéliser le maximum de clients. D’ailleurs, il est important de bien cibler sa clientèle. Majoritairement féminine, la clientèle des épiceries fines est d’une moyenne d’âge entre 40 et 50 ans et sont pour la plupart des citadines. Ils basent généralement leurs achats sur la qualité des produits, et ce, sans regarder à la dépense. 80% des consommateurs deviennent par la suite des clients réguliers, c’est pourquoi il est important de trouver une idée innovante pour les retenir.

Concevoir un business plan innovant

Il est également intéressant de bien étudier le marché et de rédiger un business plan. Cela permettra d’analyser les besoins, le budget et les produits tendance, ceci afin de créer un concept unique sur le marché. Une bonne étude de marché va aussi aider à valider la viabilité du projet, que ce soit sur le plan commercial ou communicationnel. Le business plan pour sa part, permet de calculer la rentabilité du projet, d’identifier les clients cibles et d’identifier les besoins de financement. Le contenu du business plan devra ainsi contenir certains points clés à savoir le choix de l’emplacement, la gestion des approvisionnements et des stocks, la trésorerie ainsi que les avantages concurrentiels. Certains logiciels dédiés permettent notamment de réaliser un business plan en ligne, rapidement et efficacement. Il suffira ensuite de numériser les documents avec les logiciels Lad Rad pour en optimiser l’efficacité.

Se faire connaitre et fidéliser ses clients

épicerie fineUne fois le business plan mis sur pied, il faudra commencer à attirer la clientèle et à se faire connaitre. La communication est primordiale et comme les enseignes rivalisent d’ingéniosité pour gagner de nouveaux clients, on choisit de ne pas se laisser engloutir et on mise sur une campagne de communication poignante avec des offres de lancements à mini-prix ou des remises sur des achats en boutique. Comme Internet est devenu le principal outil de publicité des enseignes désireuses de gagner en visibilité, il est conseillé de lancer un site-vitrine où les clients pourront retrouver les produits et services de l’épicerie fine. Pour ceux qui préfèrent opter pour les outils plus traditionnels, il n’y a rien de mieux que le bouche-à-oreille, mais pour qu’il fonctionne, il faut déjà que les premiers clients soient satisfaits.

Enfin, pour éviter de tomber dans une offre banalisée, il faudra jouer la carte de l’innovation. L’idée est de pousser les clients aux achats plaisirs en leur proposant une large gamme de produits de qualité à des prix compétitifs.