Maurice le Caviste – Actualités

Le plus court chemin vers le bon vin

Le Château Béhèré vient d’avoir un nouveau propriétaire. Il s’agit de Jacky Lorenzetti. Cet homme d’affaires est déjà propriétaire de plusieurs châteaux en France.

Jacky Lorenzetti continue ses investissements dans les vins bordelais. En effet, il vient d’acquérir le Château Béhèré appartenant aux époux Camou depuis une vingtaine d’années. Par manque d’héritier, ceux-ci ont décidé de vendre ce Château. Pour Anne-Marie Camou, la vente de leur « bébé » n’est pas un évènement malheureux.

PauillacLe Château Bréhère a une superficie de près de 5 hectares à Pauillac. Le montant de la transaction varie selon plusieurs sources. Certains parlent de 6,7 millions d’euros, tandis que le concerné lui-même soutient que le prix d’achat ne dépasse pas les 7 millions d’euros.

Ce n’est pas la première fois que l’homme d’affaires s’intéresse aux vins bordelais. Il avait déjà acheté en 2008, le Château Lilian Ladouys (Saint-Estèphe), en 2009, le Château Pédesclaux (Pauillac) et en février 2013, le Château d’Issan (Margaux).

Jacky Lorenzetti aussi actionnaire majoritaire du club de rugby Racing Metro 92 et fondateur de Foncia soutient que « cet achat n’est pas seulement une opération capitalistique, mais également un investissement familial. Avec mon épouse, nous venons deux fois par mois dans le bordelais. Mes quatre enfants s’y intéressent également beaucoup. C’est un vrai métier et nous nous impliquons personnellement. »

Il faut savoir que le Château de Béhèré a une production annuelle de 33 000 bouteilles. Il s’agit surtout des bouteilles Béhèré Courtin et Béhèré.

Un investisseur chinois de Hong-Kong vient de mettre la main sur trois grands châteaux bordelais. Une fois de plus encore, c’est l’un des symboles du patrimoine national français qui vient de passer aux mains d’investisseurs étrangers.

Le château Bertineau Saint-Vincent situé en appellation Lalande de Pomerol (5,5 ha), le château Rolland-Mallet à Saint-Émilion (3,35 ha) et le Bon Pasteur à Pomerol (6,6 ha) sont les trois grands châteaux bordelais qui appartiennent désormais au groupe Hongkongais Goldin Financial Holdings. Ce groupe est dirigé par un passionné du vin du nom de Pan Sutong qui est très actif dans le vignoble californien et bordelais. Le prix de la vente reste pour le moment inconnu. C’est au total plus de 15 hectares de châteaux bordelais qui passent sous escarcelle chinoise.

chateau bordeaux

Cependant, il faut noter que cette acquisition ne va pas entraîner un chamboulement de l’équipe technique actuelle. Celle-ci devra rester en place pour assurer la continuité des domaines. Pour le groupe Hongkongais, cette acquisition n’est pas du fait d’un caprice, mais plutôt pour « élargir son portefeuille mondial de vins rares et de qualité » et « d’établir une présence à Bordeaux, considéré comme le principal centre de production de vin au monde ».

Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que les chinois s’intéressent aux châteaux bordelais.  Déjà en fin Novembre 2012, le Château de Bellefont-Belcier avait été acheté par « Monsieur Wang », un investisseur chinois. Début mai, ce fut au tour du Château La Fleur Jonquet de passer aux mains d’un architecte chinois.