Maurice le Caviste – Actualités

Le plus court chemin vers le bon vin

La fête du vin et des produits cévenols se tiendra à nouveau cette année à Anduze. Il faut dire que c’est la 4ème année consécutive que cet évènement se déroule dans cette cité.

Anduze, c’est surtout une belle cité qui est réputée pour ses belles poteries. Elle va accueillir le samedi 20 et le dimanche 21 juillet, la fête du vin et des produits cévenols. Cet évènement très important va rassembler 25 producteurs locaux, membres de l’IGP Vins des Vincennes au Parc des Cordeliers. Ce n’est la première fois que la cité anduzienne accueille cet évènement. Au contraire, c’est la 4ème fois.

Il faut dire qu’à ses débuts, cette manifestation n’était consacrée qu’au vin. Mais, depuis l’édition 2013, elle s’est transformée en une fête de terroir.

Pour participer à cette manifestation, les visiteurs devront débourser la modique somme de 3 euros. Ce pass leur permettra de pouvoir déguster trois cuvées. En outre, les visiteurs pourront également repartir avec des bouteilles. Il y a un stand de vente collectif qui est mis à leur disposition. Par ailleurs, les producteurs d’oignon doux, de châtaigne, de charcuterie, de pélardon…mettront à la disposition du public, des produits à la vente et à la dégustation.

Les enfants seront aussi les bienvenus à cet évènement. En effet, ils auront la possibilité de s’adonner à des parties de jeux. Ils pourront aussi déguster les différents mets sur place.

Espérons que cette fête du vin et des produits cévenols sera une véritable réussite.

Bordeaux se présente comme la capitale du vin en France. Le salon du Vinexpo a été le moment choisi pour la pose de la première pierre de la Cité des Civilisations à bordeaux.

Capitale du vin, Bordeaux ne disposait pas de lieu emblématique pour la célébration de cette boisson. C’est désormais, chose faite. En effet, la Cité des Civilisations du Vin va se trouver à Bordeaux. Le salon du Vinexpo a été le moment idéal pour annoncer cette nouvelle. D’ailleurs, la première pierre  de ce futur édifice a été posée à Bordeaux.

pose de la première de la Cité des Civilisations à Bordeaux

Cité des civilisations du vin

Les travaux pour la construction de la future Cité des Civilisations du vin à Bordeaux vont se tenir sur 3 ans. C’est donc logiquement en 2016 que l’édifice sera livré. Ce centre culturel dédié au vin a une superficie de 14 000 m². Il possède des courbes arrondies et nervurées. L’architecture s’inspire des ceps de vigne et du mouvement du vin qui tourne dans un verre lors de la dégustation.

Ce projet a un coût de 63 millions d’euros. Ce centre culturel compte 23 salles. On y trouvera aussi des portraits de vins et les visiteurs pourront découvrir toute la Cité pendant deux heures.  400000 visiteurs sont attendus par an. Pour Alain Juppé, ce projet est l’un des plus importants de Bordeaux car « Le vin est un business, et le salon Vinexpo s’y consacre pleinement. Mais c’est aussi une histoire, des paysages, des gens, des métiers, un art de vivre et une culture. C’est ce que nous voudrions faire sentir à tous les visiteurs ».

On connait désormais, la Reine des vins d’Alsace 2013. Il s’agit d’Aurélie Schneider, originaire d’Eguisheim.

Chaque année, plusieurs candidates postulent pour devenir Reine des Vins d’Alsace. Et pour cette année 2013, la gagnante est Aurélie Schneider. Agée de 21 ans, cette belle jeune fille est originaire du village le plus aimé de France par les français, Eguisheim. Elle a été élue à l’unanimité par un jury d’une vingtaine de personnes.

Cette belle Eguishienne remplace ainsi Amélie Baril, Reine des vins 2012. Après son sacre, elle a tenu à exprimer sa joie. « Je suis ravie, c’est un beau prolongement de mon parcours professionnel » a-t-elle dit. Aurélie Schneider n’a pas de préférence pour un type de vin. Elle a indiqué qu’elle aime tous les vins. Pour elle, « Être Reine des vins, c’est le rêve de petite fille de beaucoup d’enfants issus de familles de viticulteurs. »

Il faut savoir que la nouvelle Reine des vins d’Alsace 2013 est fille de viticulteurs et petite-fille d’un tonnelier. Au niveau étude, elle est actuellement titulaire d’une licence vin et commerce. Elle compte l’année prochaine, faire un master de responsable commercial et marketing. Actuellement, elle est une employée au domaine viticole de Colmar.

Charlène Spettel et Elise Wespiser sont les deux dauphines de la Reine des vins d’Alsace 2013. Elles sont respectivement âgées de 18 et 22 ans. L’intronisation d’Aurélie Schneider et de ses deux dauphines aura lieu pendant l’inauguration de la 66e Foire aux vins de Colmar. Leur mandat va se terminer dans un mois.

Connaissez-vous les plus grosses fortunes françaises du vin ? Et bien, le magazine Challenges vient de publier la liste des 50 plus grosses fortunes françaises du vin. Ci-dessous, découvrez ce classement.

Le vin est l’une des principales richesses de la France. Le vin français est connu partout dans le monde pour sa qualité. La tenue du salon de Vinexpo de Bordeaux a été la période propice pour le magazine Challenges de publier la liste des plus grosses fortunes françaises du vin. Il faut dire que ce magazine en est à sa deuxième édition en ce qui concerne ce classement.

Liste des 10 plus grosses fortunes françaises du vin

1-Bernard Arnault/Moet Hennessy CS

Sa fortune s’élève à 1 500 millions d’euros. Bernard Arnault, l’homme le plus riche de la France et propriétaire de LVMH possède plusieurs marques telles que Cheval Blanc, Veuve Clicquot, Krug, Dom Pérignon et Yquem. Il est propriétaire de 1.717 hectares de champagne.

2-Pierre Castel/frères Castel

Sa fortune est estimée à 875 millions d’euros. Il dispose de 13 châteaux bordelais et de la chaîne Nicolas. Il est aussi copropriétaire de Beychevelle ainsi que des vins de marque tels que Baron de Lestac, Roche Mazet…

3-Frédéric Rouzaud et sa famille/champagne Louis Roederer

Il est propriétaire de 240 hectares en champagne. Sa fortune est estimée à 800 millions d’euros.

Les plus grosses fortunes du vin

Classement des grosses fortunes françaises du vin

4-Philippine de Rothschild et sa famille/Baron Philippe de Rothschild

Elle possède plusieurs propriétés telles que Armailhac, Mouton Cadet, Clerc Milon, Mouton Rothschild…Sa fortune est estimée à 750 millions d’euros. Elle dispose aussi de propriétés au Chili et en Californie.

5-François Pinault et sa famille/Château Latour

Sa fortune est estimée à 700 millions d’euros. Il est propriétaire du château Grillet, du domaine d’Eugénie.

6-Corinne Mentzelopoulos/Château Morgaux

Elle a une fortune de 600 millions d’euros. Elle possède le premier grand cru classé de Morgaux. Elle compte lancer un troisième vin.

 

7-Christian et Jean-François Moueix et leur famille/Etablissements Jean-Pierre Moueix et duclos

Ils ont une fortune de 550 millions d’euros. Leur patrimoine viticole comprend Dominus, La Fleur-Pétrus, Hosanna, Trotanoy, Pétrus…

8-Bernard Magrez/Bernard Magrez Grands Vignobles

Sa fortune est de 525 millions d’euros. Il est propriétaire du Château Fombrauge, du Château Haut-Peyraguey et de Pape Clément.

9-Michel Reybier/Domaines Reybier

Il a une fortune de 450 millions d’euros.

10 (9 ex aequo)-Benjamin de Rothschild/Château Clarke

Sa fortune est de 450 millions d’euros. Il a des propriétés en Espagne, en Afrique du Sud et en Argentine. Il est aussi propriétaire du Château Clarke.

Vous êtes un grand amateur de vins, mais vous ne disposez pas de cave naturelle pour la conservation de vos bouteilles. Et bien, pourquoi ne pas acheter une cave à vins ? Ci-dessous, voici les conseils pour acheter une bonne cave à vins.

Les conséquences d’une mauvaise conservation du vin

Comme on le dit toujours, c’est avec le temps que le vin se bonifie. Mais, pour toujours avoir un vin de qualité, il faudrait que vos bouteilles soient bien conservées. En effet, il est très important de conserver vos bouteilles de vins à une très bonne température. Si le taux d’humidité dépasse 80%, les étiquettes peuvent se décoller et la moisissure peut apparaître. Mais, si la température est en dessous de 50%, il peut avoir un dessèchement du bouchon des bouteilles.

Les sources lumineuses représentent un véritable danger pour la qualité de vos vins. Elles peuvent entraîner des réactions chimiques qui vont faire perdre au vin son goût.

Les vibrations sont aussi très néfastes pour le vin. Elles peuvent provoquer des dépôts en suspension et un vieillissement précoce du vin. Vos bouteilles doivent se trouver dans l’obscurité.

Que ce soit pendant l’hiver ou l’été, la température de vieillissement des vins doit être stable. Celle-ci doit être située entre 12 et 14° sinon, le vin pourrait perdre sa fraîcheur des millésimes.

Les différents types de caves à vins

Il existe plusieurs types d’armoires à vins :

La cave à vin de conservation

La cave à vin de conservation est conseillée aux bouteilles qui ont presque atteint leur apogée et qui doivent toujours rester dans une cave, juste pour quelques jours. Cette table a une température comprise entre 10 et 14°C. Il permet de conserver vos bouteilles dans une obscurité totale et dispose d’un air sain et repos. Son taux d’humidité est stable et varie entre  50 et 80°C. Il existe plusieurs sortes de caves à vin de conservation telles que la cave à vin multi-température ou la cave à vin mono-température. En général, le prix de ce type de cave à vin commence à partir de 400 euros pour moins de 20 bouteilles. Mais cela varie en fonction de plusieurs facteurs tels que les caractéristiques techniques de la cave, la marque, le design, etc…

La cave à vin polyvalente

Sa particularité est qu’il est possible d’y conserver des vins de différentes qualités. Elle réunit les caractéristiques de trois sortes de cave à vin telles que la cave à vin de service, la cave de conservation et la cave à vin de vieillissement. Ce type de cave à vin peut servir à la conservation sur une courte durée des bouteilles, au vieillissement du vin pendant une longue période et la conservation du vin dans une température stable pour garder le goût du vin. Il existe deux types de cave à vin polyvalente tels que la cave

Cave à vin

Le choix de sa cave à vin

multi-compartiments et la cave mono-compartiment. Le prix d’une cave à vin polyvalente commence à partir de 1 500 euros pour moins de 50 bouteilles. Mais cela varie en fonction du modèle, de l’espace disponible et de la marque.

La cave à vin de vieillissement

C’est une cave à vin artificielle.  Elle convient aux personnes qui ne peuvent pas aménager un cellier dans leur maison ou qui n’ont pas une cave enterrée. Elle est conçue spécialement pour les vins de garde. Il s’agit des vins dont l’apogée nécessite un vieillissement de plusieurs années. Par exemple, entre 1 et 50 ans. Il est aussi conseillé pour les vins qui sont en cours de maturation.

Elle a une température stable, comprise entre 10 et 14°C. Son taux d’humidité se situe entre 50 et 80°C.

Le prix d’une cave à vin de vieillissement commence à partir de 500 euros pour moins de 20 bouteilles. Mais cela varie en fonction de la marque, du modèle, du nombre de bouteilles, etc…

La cave à vin de service

Elle permet la conservation du vin à une température stable. Elle dispose d’une très grande capacité d’accueil de bouteilles. Il en existe plusieurs types tels que la cave multi-températures et la cave mono-température. Grâce à leurs clayettes en acier ou en bois, vous pourrez facilement ranger vos bouteilles. On peut les placer dans le cellier, la salle à manger, la cuisine, etc car étant en pose libre et encastrables.

Son prix commence à partir de 150 euros pour moins de 20 bouteilles. C’est la plus moins chère des caves à vin.

Le combiné

Le combiné est en même temps une cave à vin et un réfrigérateur.  Son prix est très élevé. Il faut débourser en moyenne 4000 euros pour un modèle de 1m 80 sur 1m 20.

Conseils pour choisir votre cave à vin

Pour le choix de votre cave à vin, vous pouvez tenir compte de plusieurs facteurs :

Il est préférable d’opter pour une cave avec enceinte métallique intérieure.

La réglation de la cave doit être électronique pour une meilleure conservation du vin.

Il faut également tenir compte de l’espace de stockage, de vos habitudes de consommation du vin, de vos goûts, des dimensions et de la consommation électrique.

L’interprofession des vins de Loire a un nouveau président. Il s’agit de Gérard Vinet, producteur de muscadet à La Haye-Fouassière. Il succède ainsi à l’ancien président Jean Martin Dutour.

Suite à l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Loire qui s’est tenue le 25 juin à Angers, Gérard Vinet a é été élu comme président des producteurs de vins de Loire. Cet homme de 53 ans est viticulteur dans la zone de Muscadet à La Haye-Fouassière. Ancien président des du conseil interprofessionnel des vins de Nantes, Gérard Vinet dispose de 55 hectares de vignes à Château-Thébaud et à La Haye-Fouassière. Il est aussi membre du l’INAO (Institut National des Appellations et des Origines).

Tout juste après son élection, Gérard Vinet a décidé de se mettre entièrement à la disposition des producteurs de vins de Loire. Il a affirmé vouloir placer son mandat sous le signe de « la concertation et l’écoute ». Lors de son discours, il a ajouté qu’ « Interloire doit réussir la Loire des vins et celle des hommes ».

Le nouveau président des producteurs de vins de Loire compte mettre en place aussitôt une nouvelle stratégie de communication. Déjà, il annonce que chaque syndicat d’appellation devra dévoiler ses objectifs marketing publicitaires et définir son identité. Une communication spécifique se fera autour de chaque appellation.  Tout devrait être prêt d’ici Septembre.

Espérons que Gérard Vinet pourra effectuer sa mission avec succès et contribuer à la promotion des vins de Val de Loire.

Fait insolite sur l’île italienne de Gorgone. Des détenus italiens consacrent leur temps à la production de vin réputé qui sont vendus dans les restaurants luxueux.

Au large de la côte toscane, se trouve la prison de l’île italienne de Gorgone. Celle-ci existe depuis 1869 et est à ce jour à moitié occupée.  Cette prison ne fonctionne pas comme les autres établissements pénitenciers d’Italie. Elle a la particularité d’avoir des prisonniers qui sont rémunérés pour leur travail. En effet, ceux-ci travaillent pour la famille Marchesi de Frescobaldi, une dynastie de vignerons.

Bien que n’étant pas viticulteurs de formation, les détenus italiens s’occupent de la production des vignes. Certains conduisent des tracteurs, tandis que d’autres travaillent dans les champs. Selon la directrice de l’établissement, Maria Grazia Giampiccolo, c’est une excellente idée car « il faut offrir de vraies possibilités de réinsertion aux détenus ». Pour certains détenus, cette prison leur permet de devenir une meilleure personne. Il faut dire qu’à travers un programme de réhabilitation par l’agriculture, les prisonniers font la culture de légumes, l’élevage de porcs et de volailles ainsi que la production d’huile d’olive.

Plantées en 1999, les vignes avaient été délaissées. C’est ainsi qu’un ancien détenu qui disposait d’un vignoble en Sicile a décidé de les restaurer en 2009. Et cela a été une idée judicieuse puisqu’aujourd’hui, son vin réputé est commercialisé dans les restaurants luxueux du pays. Chaque année, 2 700 bouteilles sont produites. Le coût d’une bouteille est de 57 euros.

 

Sale temps pour les vignes du Châtillonnais. En effet, elles ont été dévastées par une minitornade le 19 juin.

Les fortes rafales de pluie accompagnées de vent  qui se sont abattus dans la vallée de la Seine ont laissé des dégâts considérables. Récolte perdue, rameaux et grappes sectionnés, bois marqués, feuilles hachées, tel est le spectacle que l’on pouvait constater après le passage de la minitornade. Ce sont au total, plus de 250 hectares de vignobles qui ont été touchés. Les endroits les plus touchés sont Cunfin, Mussy-sur-Seine, Mareuil-le-Port, Leuvrigny, Bergères-sous-Montmirail,  Bragelogne-Beauvoir, Bagneux-la-Fosse et Avirey-Lingey.

Travaillant à la chambre d’agriculture, Christophe Suchaut souligne que : « En l’espace d’un quart d’heure, on est passé de 35 à 18°C. Des vents de 120 à 130 km/h, voire 160 km/h au niveau de l’épicentre de la tornade (Étrochey, Montliot-et-Courcelles), ont frappé la région. Dans la vallée de la Seine, ils étaient accompagnés de grêlons allant de la taille d’une bille à celle d’une balle de tennis »

Le bilan après cette minitornade est très lourd. On note la destruction de plus de 10 à 15% du vignoble Châtillonnais. Ce n’est pas la première qu’un tel évènement malheureux arrive dans cette zone.  Déjà l’année dernière, 50 à 60% des récoltes avaient été perdues. Ce qui avait occasionné des pertes d’argent énormes. Cette année, ce triste évènement a sonné encore un peu plus les vignerons. Beaucoup auront du mal à se remettre de cette situation difficile.

Vous êtes amateurs de vins et célibataires ? Et bien, désormais, vous pourrez trouver l’âme sœur sur Vinealove.com.  C’est un site dédié aux amateurs de vins qui veulent faire des rencontres amoureuses.

Un site de rencontre pour les célibataires amateurs de vin. C’est le nouveau concept lancé par Françoise Pauly, fondatrice de Vineajobs et sa fille Roxane Brooke. Lancé pendant l’inauguration du salon, Vinexpo, le 16 juin 2013, le site Vinea love a pour ambition de créer une communauté des amoureux du vin. Les amateurs de vin auront l’occasion de se draguer sur ce site et pourquoi pas trouver l’âme sœur. Vinealove.com, c’est aussi un réseau professionnel et un réseau social qui va favoriser la rencontre entre les professionnels et les amateurs de vin. Le site dispose de forums, de blogs et de profils qui permettront aux utilisateurs de préciser par exemple, leurs goûts personnels ou mensurations.

Pour les fondateurs, l’idée de la création de ce site est de permettre aux professionnels et amateurs de vin de se faire des relations amicales ou amoureuses avec d’autres personnes dans le monde qui partagent cette passion pour le vin. Selon la co-fondatrice Roxane Brooke« l’objectif est que le site  soit très rapidement présent et actif dans tous les pays consommateurs de vin ».

Pour le moment, les 1000 premiers membres pourront s’inscrire gratuitement sur le site. Puis, il faudra débourser entre 15 et 18 euros/mois pour s’inscrire sur le site internet.

Boire du vin en canette, c’est désormais possible. En effet, la start-up française Fabulous Brands vient d’annoncer la vente de vins en canette dans les grandes surfaces.

C’est une véritable révolution qui vient de se produire dans le monde du vin. Il s’agit de la commercialisation de vin en canette. Cette idée innovante a été lancée par la société Fabulous Brands. Le nom de cette  marque de vin en carton est Winestar.

canettes Fabulous BrandDans un premier temps, la start-up veut séduire une clientèle de jeunes adultes, beaucoup plus intéressés aux alcools forts, aux bières et aux sodas. Elle prévoit de commercialiser ses vins en canette dans les avions, les trains et les cantines. Pour le moment, on peut se procurer ses cannettes à La Civette de la Bastille à Paris XIe et au Carrefour City de Saint-Lazare à Paris VIIIe. On en trouve aussi chez des cavistes indépendants, des boulangeries, des restaurants haut de gamme ou même sur Internet. Le prix d’une canette est de 2,50 euros pour 187 ml. Les avantages de cette canette est qu’elle peut être ouverte facilement et à n’importe quel endroit. Elle est également facile à transporter.

Le vin en canette de Winestar, c’est vraiment la qualité.  L’entreprise souligne que cette canette « est le conditionnement idéal puisqu’elle protège parfaitement son contenu de l’air et de la lumière ». Aussi, la canette est écologique parce qu’elle est recyclable à 100%.

Pour cette année, Fabulous Brands compte réaliser un chiffre d’affaires de 1,3 millions d’euros en France.